Espace Vie et Action-Togo EVA TOGO
EVA-TOGO est une association d'aide aux enfants en général, et des enfants en situation de rue en particulier.
L'ASSOCIATION EVA-TOGO

L'ASSOCIATION ESPACE VIE ET ACTION - TOGO

(EVA-T)

Devise:   Les enfants, priorité des priorités!

 logo EVA-T

QUI SOMMES-NOUS ?

L’association Espace Vie et Action-Togo (EVA-T) est une association apolitique et non religieuse dont le but principal est d’œuvrer à l’épanouissement des enfants, et en particulier d'aider à la réduction du phénomène des enfants de la rue à travers  leur réinsertion socioprofessionnelle.

Elle a son siège à Lomé au Togo et bénéficie d'un agrément administratif  (Récépissé N° 0511/MATDCL-SG-DLPAP-DOCA du 09 Juin 2011) conformément à la loi N° 40-484 du 1er Juillet 1901, une loi portant création de l’association.

 

photo EVA-T 

 

Qu’est ce qu’un enfant de la rue ?

Par définition un enfant de la rue est un enfant qui a fait de la rue son univers. Toutefois, il est indispensable de faire la distinction entre “les enfants dans la rue” et “les enfants de la rue”. D’après Bernard PIROT : « Les enfants de la rue désignent ainsi un enfant en rupture totale avec sa famille, dans laquelle il ne peut pas ou ne veut pas retourner, de ce fait il vit et dort en permanence dans la rue… A la différence des enfants de la rue, les enfants dans la rue ne sont pas en rupture totale avec leur cellule familiale et ils gardent le plus souvent un contact régulier avec leurs parents. Ils passent cependant la grande partie de leur temps dans la rue pour y travailler, jour et nuit s’il le faut ».

 

Causes du phénomène des enfants de la rue

Un enfant de la rue est un enfant ayant coupé les liens avec sa famille. Souvent il était déjà auparavant livré à lui-même durant la journée, traînant dans les rues avec son groupe de copains. Les parents ne se souciaient alors plus de son éducation, par choix ou par incapacité.

 

Il existe différentes raisons interdépendantes qui amènent l’enfant à quitter définitivement sa famille pour le monde de la rue, à savoir: l’alcoolisme des parents, la maladie, l’extrême pauvreté, le nombre élevé d’enfants, la mort d’un des parents et le remariage de celui qui reste…

 

Petit à petit, fuyant les problèmes familiaux, l’enfant va passer de plus en plus de temps à l’extérieur, dans la rue, où la vie est plus attrayante. Dans la rue ils n’ont pas de contraintes, d’obligations, ils peuvent rester toute la journée jouer avec leurs copains. Ils vont alors trouver dans ce groupe ce qu’ils ne trouvent plus auprès de leurs parents et de leur famille, c’est à dire le sentiment d’appartenir à une famille, à un “groupe”, l’attachement réciproque, l’entraide…

 

La frontière entre rester la journée dans la rue et y vivre définitivement devient de plus en plus minime et fragile. Un jour l’enfant va préférer quitter sa famille, qui ne se préoccupe plus de lui, pour retrouver ses copains. La rue va alors devenir sa nouvelle maison et les copains sa nouvelle famille.

 

Le phénomène au Togo

LES ENFANTS EN SITUATION DE RUE AU TOGO

„  5 595 enfants en situation de rue

„  2 877 vivent à Lomé

„  79 % sont âgés de 12 à 17 ans

„  90 % de garçons, 10% de filles

 

LES CAUSES DE CE PHÉNOMÈNE

„  Pauvreté

„  Divorce, dislocation des familles

„  Maltraitances, viols, incestes…

„  Enfants de mendiants, enfants dits sorciers…

 

CE QUE FAIT L’ÉTAT

L’État togolais dispose depuis 2011 d’un Centre de Référence et de Prise en charge des Enfants en Situation Difficile (CROPESDI) ; un centre de « logement temporaire » où sont gardés et pris en charge les enfants en situation difficile avant leur réinsertion dans leur famille, dans une famille d’accueil ou dans une ONG spécialisée. Les enfants y sont gardés pendant une durée minimale de 72h et au maximum trois mois et bénéficient d’une prise en charge psychologique tout le long de leur séjour.

Au-delà de la simple prise en charge, l’existence d’une Direction Générale de la Protection de l’Enfance (DGPE), placée sous la tutelle du ministère de l’Action Sociale, la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, contribue à appréhender globalement la problématique de la protection des droits des enfants. La Direction mène, en effet, des actions non seulement dans la prise en charge des enfants en situation difficile mais aussi dans la prévention des situations de vulnérabilité des enfants. Cette prévention consiste notamment en la sensibilisation et l’éducation parentale à travers les médias et la formation des acteurs qui interviennent dans le domaine de la prise en charge des enfants. Le but est de permettre aux parents de s’approprier les droits des enfants et d’assurer leur bien-être. Ces dispositions institutionnelles sont soutenues par des instruments juridiques nationaux et internationaux ratifiés par le Togo en faveur de la promotion et de la protection des droits des enfants. Il s’agit notamment de la Convention relative aux Droits des Enfants (CDE) ratifiée par le pays le 1er août 1990 et la Charte Africaine des Droits des Enfants adoptée le 05 mai 1998. Sur le plan national, cette protection s’est matérialisée en juillet 2007 par l’adoption d’un Code des enfants propre au pays. Notons que la DGPE duquel dépend le CROPESDI travaille avec plusieurs partenaires techniques et financiers comme Plan Togo, UNICEF, le BIT dans la prévention et la prise en charge des enfants en situation difficile en général et ceux en situation de rue en particulier.

 

LE TRAVAIL DE EVA-TOGO

„  Rencontre des enfants vivant dans la rue

„  Écoute, entretiens,

„  Accompagnement

„  Médiation

„  Réinsertion

„  Suivi

 

SUR LE TERRAIN

  EVA-Togo organise des séances hebdomadaires de causeries, d’écoutes, d’activités socio-éducatives avec les enfants en situation de rue… Aussi, des patrouilles de jour et de nuit sont organisées pour être permanemment au contact des enfants.

 

NOS OBJECTIFS

„  Mettre en place un centre d’accueil de ces enfants en situation de rue

  Réinsérer les enfants dans leur famille d'origine

„  Former ces enfants dans divers corps de métier et les initier à divers domaines artistiques

„  Scolariser les enfants en âge de poursuivre leur scolarité

„